SECTION LE PERREUX SUR MARNE

RENAULT : UNE VIGILANCE NECESSAIRE POUR PROTEGER LES SALARIES

0 commentaire Le par

Que se passe-t-il ?
Le groupe Renault a annoncé mardi
son intention de réduire ses e!ectifs de
7 500 personnes en France, dont 5 700 départs
en retraite d’ici 2016. Les salariés ont manifesté
leur inquiétude en cessant le travail dans
plusieurs sites dont Sandouville et Cléon en
Seine-Maritime.
Respect du cadre fixé par le gouvernement
L’annonce du groupe Renault ne prévoit ni plan
social, ni fermeture d’usine, « ces deux lignes
rouges n’ont donc pas été franchies ».
(A. Montebourg).
Vigilance nécessaire pour protéger
les salariés
L’annonce du groupe Renault est, à ce
stade, une proposition intervenant dans le
cadre d’une négociation engagée avec les
partenaires sociaux depuis plusieurs mois.
« Cette négociation doit aboutir à une solution
protectrice des salariés et adaptée aux
enjeux de compétitivité auxquels l’industrie
automobile française est confrontée » (CdP,
Juliette Méadel, SN à l’industrie).
L’État détenant 15 % du capital de l’entreprise,
il pourra donc veiller au respect des priorités
qui sont les siennes depuis le 6 mai : la défense
de l’emploi dans une situation complexe
économiquement pour cette entreprise.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème, lire aussi :

Cher-e camarade, Je t'invite à notre réunion de section spéciale, sur le commerce extérieur et la fiscalité, qui se tiendra le lundi 10 octobre 2016 de
Le par
Des interventions de qualité lors de la troisième édition de la journée portes ouvertes. Merci à Nadège Abomangoli, Sophie Taillé-Polian, Hugo Cozelmann, Annie Lahmer, Frédéric Massot, Patrick Mouge, Delphine Keclard. Merci
Le par

Les derniers contenus multimédias