SECTION LE PERREUX SUR MARNE

Restaurer la sécurité pour tous

0 commentaire Le par

imagesCAOWD7VO

L’ECHEC DE LA DROITE

Son bilan : une hausse des violences aux personnes de 20 % de 2002 à 2009, une politique du chiffre imposée aux forces de l’ordre au détriment du résultat et de la présence sur le terrain et une dégradation des moyens et des conditions de travail des forces de l’ordre.

NOS ENGAGEMENTS MIS EN OEUVRE

Un budget en cohérence avec les objectifs

Dans une période de rétablissement des finances publiques, le budget alloué au ministère de l’Intérieur augmente afin d’assurer les objectifs prioritaires pour la sécurité des Français et des territoires.

Une nouvelle sécurité de proximité

80 zones de sécurité prioritaires (ZSP) ont été définies à l’issue d’une démarche interministérielle et après une concertation menée par les préfets et les procureurs auprès des élus locaux concernés.

BAC, policiers, gendarmes, services d’investigations, justice, transports, bailleurs sociaux, mairies, éducation nationale, inspection du travail, impôts, Pôle emploi, associations, URSSAF sont mis en réseau afin de fixer des objectifs précis en fonction des formes de délinquance du territoire.

La fin de la RGPP qui avait entaîné la suppression de plus de 13 300 postes de policiers et de gendarmes durant le quinquennat Sarkozy. 480 postes supplémentaires seront créés cette année : 288 pour la police et 192 pour la gendarmerie.

Une réforme de l’appareil statistique pour le rendre transparent, car si aujourd’hui les statistiques souffrent, c’est avant tout des manipulations générées par la politique du chiffre du gouvernement précédent.

– Rendre compte de phénomènes qui n’étaient pas jusqu’ici présentés dans le bilan de la délinquance (délits routiers, violences conjugales, phénomènes émergents comme la cybercriminalité…) ;

– Rendre aux statistiques leur véritable vocation : être un outil au service de l’effi cacité de l’action des policiers et des gendarmes ;

– Rendre davantage compte des données qualitatives ;

 – Restituer des missions assurées par les forces de sécurité

Restauration de la coopération police-justice : Pour se battre en faveur de l’État de droit et de ses valeurs, et pour dissuader ceux qui le récusent, il faut une coopération effi cace entre force de policegendarmerie et services de la justice

Restauration de l’autorité : Un nouveau code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale avec le retour du matricule est instauré.

NOS ENGAGEMENTS POUR L’AVENIR : MIEUX PREVENIR, MIEUX SANCTIONNER, MIEUX PREPARER

La montée des violences, et surtout, des violences physiques, n’est pas une fatalité. La tendance doit s’inverser. Elle passe par une politique de prévention, de sanction et de réparation.

Pour les socialistes, le droit à la sécurité est un droit démocratique fondamental.

Les nouvelles ZSP sont installées là où des besoins ont été identifiés : violences urbaines, attente sécuritaire, recomposition du bassin de délinquance. Les ZSP sont considérées comme un cadre de coproduction de sécurité. Aucune commune concernée n’a été stigmatisée par l’actuel gouvernement.

Le bilan de la gauche est déjà encourageant :

+30,7% de mis en cause dans les trafics de drogue dans 61 ZP/64 ;

– 29,2% de violences urbaines dans les 23 ZSO concernées ;

– 2,5% de cambriolage dans les 19 zones visées par ce phénomène.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème, lire aussi :

Cher-e camarade, Je t'invite à notre réunion de section spéciale, sur le commerce extérieur et la fiscalité, qui se tiendra le lundi 10 octobre 2016 de
Le par
Des interventions de qualité lors de la troisième édition de la journée portes ouvertes. Merci à Nadège Abomangoli, Sophie Taillé-Polian, Hugo Cozelmann, Annie Lahmer, Frédéric Massot, Patrick Mouge, Delphine Keclard. Merci
Le par

Les derniers contenus multimédias